/themes/plugins/font-awesome5/css/all.min.css
Menu principal
Informations utiles
Acheter
Vendre
Liens utiles
Besoin d'aide ?
Bonjour, identifiez-vous
  Déposer une annonce
Mes espaces
Identifiez-vous
Nouveau sur le site ?
Suivez l'actualité TP :
Recevoir les alertes infos !
Suivez l'actualité TP :
Nouveautés Matériel TP & BTP

Volvo CE présente sa nouvelle pelle hybride EC380E

Via-Mobilis - le 08/09/2022 10:42 - Par
Nouveautés Matériel TP & BTP Volvo

Volvo Construction Equipment étoffe sa gamme hybride. Le constructeur commercialise en effet un nouveau modèle nommé EC380E. D'un poids de 38 tonnes, ce dernier dispose de la même puissance que les engins conventionnels équivalents.

    Volvo CE présente sa nouvelle pelle hybride EC380E

    Une gamme hybride désormais complète

    L'intérêt de Volvo CE pour la technologie hybride remonte à quelques années déjà. C'est en 2019 que le premier modèle de la série, EC300E (30 tonnes), était présenté au public. Celui-ci fut rejoint quelques mois plus tard par EC250E (25 tonnes) et EC350E (35 tonnes), tous deux dotés d'un groupe motopropulseur de dernière génération.

    EC380E est maintenant la plus grande pelle sur chenilles hydraulique hybride proposée par le constructeur. Comparativement à un modèle conventionnel de puissance équivalente, elle promet un rendement énergétique en amélioration de 17% et une réduction des émissions de CO2 d'environ 15%. Elle se montre également plus simple à entretenir, maximisant ainsi sa disponibilité et sa rentabilité.

    Des technologies performantes

    La technologie hybride développée par Volvo CE possède des particularités qui la rendent à la fois performante et unique. Les principales différences avec les systèmes concurrents se situent au niveau des dispositifs de récupération de l'énergie. Les engins de la marque disposent par exemple d'une source d'énergie supplémentaire générée par les fréquents et puissants mouvements (qu'ils soient ascendants ou descendants) de la flèche.

    Cette énergie ainsi récupérée alimentera ensuite un accumulateur hydraulique qui sera chargé de la stocker avant de la restituer lorsque cela sera nécessaire. Le surplus servira par exemple à démarrer la motorisation auxiliaire hydraulique qui prendra alors le relais du moteur thermique, diminuant ainsi le volume des émissions polluantes potentielles.

     

    Commentaires

    Votre E-Mail n'apparaîtra pas sur le site.

    Vos données personnelles ne seront jamais communiquées à des tiers.

    Désinscription possible via le lien “Désinscription” de nos newsletters ou en envoyant un mail à : info@via-mobilis.com

    Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les règles de confidentialité et les conditions d’utilisation de Google s’appliquent.

    Cet article vous a plu ?

    Recevez, dans votre boite e-mail, les dernières infos sur les travaux publics !