Menu principal
Mon espace
Focus Gammes
Nouveautés Matériel TP & BTP

Volvo CE crée une chargeuse futuriste à partir d'un modèle Lego Technic

ECI - le 09/11/2021 11:33 - Par
Nouveautés Matériel TP & BTP
Volvo

Volvo Construction Equipment vient de développer un nouveau prototype de chargeuse sur pneus nommé LX03. Celui-ci dispose d'une batterie électrique ainsi que d'une intelligence lui permettant des prises de décision autonomes et autorisant des échanges interactifs.

Volvo CE crée une chargeuse futuriste à partir d'un modèle Lego Technic

Volvo CE et Lego Technic : un partenariat fructueux !

Volvo CE collabore depuis plusieurs années désormais avec la société Lego Technic. Au départ, il s'agissait d'élaborer ensemble des solutions afin d'analyser les développements du constructeur. Peu à peu, ce modèle a évolué vers la conception de prototypes ayant pour objectif d'intégrer de nouvelles technologies et d'accélérer la décarbonisation des activités de construction.

Comparativement aux autres engins produits, LX03 présente une particularité le rendant unique. Il s'agit en effet de la toute première machine développée sur la base d'un modèle Lego Technic. Jusqu'à présent, c'était toujours l'inverse qui s'était produit : Lego Technic se basait sur les engins Volvo pour créer ses modèles. Pour la première fois également dans l'histoire de ce partenariat, LX03 embarque une intelligence afin qu'il puisse acquérir seul de nouvelles compétences au fil du temps.

LX03, prototype prometteur

Pour mener à bien ce projet, Volvo CE a mobilisé plusieurs équipes. Les ingénieurs du site d'Eskilstuna (Suède), des informaticiens de Konz (Allemagne) et des concepteurs de Göteborg (Suède) ont ainsi participé à la naissance de cette chargeuse sur pneus de 5 tonnes. Celle-ci est dotée de la même transmission que le L25 Electric, un modèle qui a su mettre en valeur son niveau de performance.

En action, LX03 demeure peu bruyante et n'émet aucune particule polluante. Elle présente une autonomie variable en fonction des applications (maximum 8 heures). En plus de sa capacité d'apprentissage, cet engin est aussi programmable pour les tâches les plus répétitives, limitant ainsi le nombre d'intervenants sur un chantier.

 

Les dossiers

Commentaires