Constructeurs Engins TP

Martin Schickel (Liebherr) reçoit le Grand Prix Matériels Chantiers de France et DLR

13/10/2020 10:36:47
ECI - Mise à jour : le 13/10/2020 10:36 - Par
Constructeurs Engins TP
Liebherr

Le nom de la personnalité de l'année est désormais connu ! Le prix attribué par le jury du Grand Prix Matériels Chantiers de France et par la Fédération nationale des Distributeurs, Loueurs et Réparateurs de matériels de bâtiment, de travaux publics et de manutention (DLR) est revenu à Martin Schickel, actuel directeur général de Liebherr-France SAS.

Martin Schickel (Liebherr) reçoit le Grand Prix Matériels Chantiers de France et DLR

Une longue histoire avec le groupe Liebherr

Martin Schickel a débuté son travail chez Liebherr au cours de l'année 1977. Il occupait alors un poste de contrôleur qualité sur le site de production basé à Colmar. Une dizaine d'années plus tard (1988), il intègre le service de l'administration des ventes dont il prendra même la direction sept ans après.

Séduits par sa capacité de travail, les dirigeants du groupe le nomment ensuite au poste de directeur général adjoint de la société Liebherr-Location France SAS (2001). Il lui faut patienter jusqu'en 2006 pour devenir directeur général de cette filiale spécialisée dans la location des engins de terrassement sur le marché français.

Une progression rapide

En plus de son poste de responsable de Liebherr-Location France SAS, Martin Schickel va également être concerné par des projets européens. Il s'investit ainsi auprès de deux autres filiales, à savoir Liebherr Mietpartner (Allemagne) en 2010 et Liebherr Rental Limited U.K en 2012. Ces sujets l'occupent jusqu'au 1er juin 2015, date à laquelle il passe la main dans ces sociétés de location. Malgré tout, l'homme reste dans le giron du groupe Liebherr. Ses connaissances et sa grande expérience dans des domaines divers et variés lui permettent en effet d'occuper désormais la tête de Liebherr-France SAS à Colmar mais également de Liebherr-Nouvelle-Calédonie SAS, une filiale établie à Nouméa.

 

Les dossiers

Commentaires