Divers Construction

Olivier Salleron devient président de la FFB

23/06/2020 15:34:55
ECI - Mise à jour : le 23/06/2020 15:34 - Par
Divers Construction

Après six années, le mandat de Jacques Chanut à la tête de la FFB (Fédération Française du Bâtiment) a pris fin. C'est Olivier Salleron, 52 ans, dirigeant de l'entreprise du même nom spécialisée en chauffage, plomberie, climatisation et basée à Périgueux (Périgord), qui a été élu le 20 mars 2020 en vue de lui succéder. Il vient de prendre ses fonctions.

Olivier Salleron devient président de la FFB

Un plan de relance pour le secteur de la construction ?

La prise de fonction d'Olivier Salleron a été officialisée lors du conseil d'administration de la fédération professionnelle qui s'est tenu en mai dernier. Le nouveau président a profité de cette occasion pour remobiliser les troupes. La crise sanitaire en lien avec le Covid-19 a en effet durement impacté les entreprises du secteur.

Les premiers objectifs de la nouvelle équipe dirigeante vont donc consister à aider les adhérents (l'association en compte plus de 50 000) les plus en difficulté et à mettre en œuvre un plan de relance efficace de l'activité. Une première décision est dès à présent actée. Il s'agit de l'annonce de la tenue des Etats généraux de la construction. Selon les premières informations, cette manifestation devrait avoir lieu au mois d'octobre prochain.

De nouveaux axes de développement

Les Etats généraux de la construction vont permettre de réunir l'ensemble des acteurs de la profession afin d'apporter des solutions en vue d'une relance durable. Pour cela, il sera primordial de définir les futurs secteurs à développer. Le bâtiment va en effet être fortement concerné par de profondes évolutions sous un avenir très proche.

Il convient donc de s'intéresser dès à présent à de nouveaux axes de développement potentiels tels que la transition énergétique ou l'intégration des solutions numériques dans les bâtiments intelligents. Le nouveau bureau va également devoir se pencher sur la valorisation des compétences, l'apprentissage et une plus juste concurrence au sein du territoire européen.

 

Les dossiers

Commentaires