Constructeurs Engins TP

Ammann et Yanmar : la fin d'une alliance

09/07/2019 09:22:53
ECI - Mise à jour : le 09/07/2019 09:22:53 - Par
Constructeurs Engins TP

Ammann France et le constructeur de moteurs japonais Yanmar viennent d'annoncer la fin prochaine de leur collaboration qui durait depuis près de trente-cinq ans. Cette décision prendra effet à la fin de l'année 2019, en octobre.

Ammann et Yanmar : la fin d'une alliance

Quelles perspectives de développement ?

Dans les prochains mois, les ex-collaborateurs vont chacun adopter leurs propres stratégies de distribution en France. Ammann compte ainsi sur son réseau de concessionnaires pour mettre en avant ses produits phares (finisseurs et matériels de compactage). L'entreprise est également proche de finaliser des accords avec les marques Gehl (Manitou) et Zass (Sanko). Avec ses chargeuses, chariots télescopiques et tractopelles, elle pourra ainsi diversifier son offre et conquérir de nouveaux clients.

La société Yanmar privilégiera, de son côté, les grands comptes. Elle espère les séduire grâce à la proximité de son réseau de concessionnaires et à un catalogue plus étoffé grâce à l'intégration prochaine de nouveaux types d'engins (chargeuses sur pneus et pelles principalement). Yanmar a également déclaré vouloir mener une politique axée sur l'amélioration et l'optimisation de l'efficacité de chaque machine.

Une séparation prise d'un commun accord

Cette décision n'est finalement que la suite logique des changements amorcés il y a sept ans. En effet, depuis 1984 Amman France avait l'exclusivité de la distribution des moteurs Yanmar sur le territoire national, puis une organisation différente avait été adoptée en 2012. Le constructeur japonais commençait alors à établir un réseau de concessionnaires tandis que la société française nouait des contacts avec les grands comptes. Désormais, Yanmar compte une quarantaine de distributeurs et Ammann collabore avec de grandes entreprises.

Les deux entreprises ont d'ores et déjà tenu à rassurer leurs anciens clients suite à cette annonce : à partir d'octobre, elles maintiendront bien un service après-vente commun.

 

 

Les dossiers

Commentaires