Économie & Réglementation

Suppression du gazole non routier ?

14/05/2019 09:56:14
ECI - Mise à jour : le 14/05/2019 09:56:14 - Par
Économie & Réglementation

Lors de l'automne 2018, l'annonce de la suppression du gazole non routier (GNR) à partir du 1er janvier 2019 avait ébranlé le secteur du BTP. Une forte mobilisation des professionnels et le mouvement des Gilets Jaunes avaient contraint le gouvernement à reculer et à abandonner ce projet, cependant la FNTP et la FFB craignent que la question ne revienne au goût du jour.

Suppression du gazole non routier ?

La FNTP et la FFB reçues à Bercy

Bruno Cavagné et Jacques Chanut, respectivement présidents de la Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP) et de la Fédération Française du Bâtiment (FFB), ont demandé à rencontrer le Ministre de l'Économie et des Finances. Bruno Le Maire les a reçu le 6 mai dernier.

Au cours de la discussion, les deux représentants ont tenu à rappeler au Ministre leur opposition à un tel projet. Ils lui ont également demandé de ne pas revenir sur le dispositif proposé il y a six mois. Bruno Le Maire leur a répondu que le projet n'était pas à l'ordre du jour mais qu'il ne fallait cependant s'interdire aucune idée.

Des conséquences sévères pour de nombreuses TPE-PME

Selon la FNTP et la FFB, la suppression de cette mesure fiscale risquerait de mettre à mal les finances de nombreuses entreprises, notamment les plus fragiles. Les organisations soulignent également que le secteur figure parmi les plus créateurs en matière d'emplois et que ceux-ci sont non délocalisables.

La FNTP et la FFB pointent aussi du doigt l'impossibilité de remplacer le parc actuel d'engins par des machines plus économes en carburant. En effet, ils estiment qu'il n'existe pas sur le marché de solution fiable. À l'heure actuelle, les développements sont en cours et les produits commercialisés restent chers et peu performants. Il faudra compter au minimum une décennie pour effectuer cette transition.

 

Les dossiers

Commentaires