Économie & Réglementation

Produits de construction : le bilan 2018

22/01/2019 15:44:07
ECI - Mise à jour : le 22/01/2019 15:44:07 - Par
Économie & Réglementation

Pour la troisième année consécutive, l'AIMCC (Association française des Industries des produits de construction) a mené une étude auprès de ses membres afin de dresser le bilan de l'année 2018 et d'esquisser les perspectives futures. Les conclusions ont été rendues publiques le mercredi 16 janvier 2019 par Hervé de Maistre, président de l'AIMCC.

Produits de construction : le bilan 2018

Un ralentissement de l'activité BTP en 2018

La précédente étude portant sur les résultats de l'année 2017 avait laissé entrevoir des signes favorables pour l'année suivante. Malheureusement, le rapport 2018 nous révèle un niveau d'activité réel moindre qu'espéré. Il met en avant plusieurs causes qui ont pu impacter négativement le bilan global comme par exemple les grèves, la flambée des coûts des matières premières et de l'énergie ou encore des réglementations et normes trop complexes.

La troisième édition de l'étude évoque non pas une décroissance mais bien un ralentissement de l'activité BTP. En effet, la majorité des entreprises adhérentes (65%) a enregistré des résultats 2018 stables par rapport à l'année précédente. Seul un quart des entreprises a connu une légère baisse de résultats.

Des disparités selon les secteurs d'activité

Le rapport met en avant de forts écarts entre les différents secteurs du BTP. Ainsi, le chiffre d'affaire de la branche travaux publics a augmenté de plus de 10% en 2018. Ce très bon résultat s'explique en grande partie par le dynamisme affiché par les métropoles à l'image du "Grand Paris". L'année 2019 devrait suivre le même chemin grâce à la construction d'autoroutes et à la rénovation de nombreux réseaux (eau potable et assainissement).

Le secteur de la construction est également en hausse de 2% par rapport à 2017. Le bâti non résidentiel enregistre même une croissance de 7%. Ces résultats restent pourtant inférieurs aux perspectives de croissance espérées dans le rapport 2017.

 

Les dossiers

Commentaires