Économie & Réglementation

Secteur construction : Euler Hermes analyse les chiffres

ECI - le 27/12/2018 10:34:04 - Par
Économie & Réglementation

La société Euler Hermes, spécialiste de l’assurance-crédit, vient de dévoiler son analyse au sujet du secteur de la construction pour l'année 2018. Les indicateurs démontrent que cette activité a connu un ralentissement après une décennie de croissance.

Secteur construction : Euler Hermes analyse les chiffres

Les raisons du ralentissement du marché mondial

Selon les estimations de Euler Hermes, la croissance du secteur de la construction s'établira à 3% en 2019. Il s'agit bien d'un ralentissement puisque, deux années auparavant, la croissance était de 4%. Jusqu'en 2018, ces excellents résultats étaient principalement portés par le fort dynamisme des marchés émergents. Or ces derniers se voient désormais, eux aussi, impactés par une croissance moindre de leurs économies.

Euler Hermes souligne également que l'ensemble du secteur n'a pas su absorber toutes les conséquences de la crise financière mondiale survenue en 2008. Il disposait pourtant de dix années favorables pour le faire. Le rapport pointe ainsi du doigt :

  • Les délais de paiement toujours trop longs
  • Les niveaux de rentabilité affectés par diverses hausses (carburant, coût du travail etc...)
  • Les difficultés rencontrées par les marchés les plus importants à retrouver leurs niveaux d'avant-crise.

Focus sur la situation du secteur en France

Le marché en France suit la tendance mondiale. La croissance du secteur devrait s'établir à 1,5 % en 2019 alors qu'elle était de 2,5% en 2017. Ces résultats s'expliquent en partie par la perte de vitesse du secteur résidentiel. Concrètement, cela se traduit par une forte diminution du nombre de permis de construire (presque -8 % entre août 2017 et août 2018) et des démarrages de chantier (-10%). De plus, les entreprises doivent faire face à la baisse de leur rentabilité mise à mal par l'augmentation du coût de la main d'œuvre et des matériaux.

 

Les dossiers

Commentaires