Divers Construction

Conducteur de travaux : un important travail de gestion

30/11/2018 10:47:54
ECI - Mise à jour : le 30/11/2018 10:47:54 - Par
Divers Construction

Le conducteur de travaux est une pièce maitresse dans tout projet de TP/BTP. Il gère en effet la coordination et la direction des activités et des travaux, mais aussi l’encadrement des équipes, il veille également au bon respect des critères de qualité, des délais et de la sécurité. Il peut se voir attribuer un ou plusieurs chantiers suivant la taille de ceux-ci.

Conducteur de travaux : un important travail de gestion

Photo credit: jonolist on VisualHunt / CC BY-SA

Quel est le rôle du conducteur de travaux ?

Assurer le poste de conducteur de travaux requiert de l’expérience, des connaissances techniques approfondies, mais surtout d’être polyvalent. Comme nous allons le voir, c’est un métier qui ne laisse aucun temps mort.

Pour commencer, il faut savoir que le conducteur de travaux participe à presque toutes les phases d’un chantier. De l’élaboration des plans techniques et du budget prévisionnel, en passant pour l’encadrement et la planification des travaux jusqu’à la livraison de l’ouvrage, le conducteur de travaux gère et coordonne de multiples activités avec l’aide des différents acteurs du chantier tels que le chef de chantier, le directeur de travaux, le coordonnateur SPS, mais aussi les prestataires de services ainsi que les clients.

Sa mission débute avec la préparation du chantier, c’est une phase qui peut parfois être longue, notamment sur des chantiers de taille conséquente ou impliquant de multiples activités connexes. Concrètement, il est généralement chargé d’assister le directeur de travaux pour répondre aux appels d’offres, mais son rôle durant cette phase se concentre plus sur l’étude du dossier technique, la structuration précise du budget, sans oublier les démarches administratives inhérentes à la mise en place du chantier.

Dans un second temps il mettra tout en place pour que les travaux puissent débuter et se dérouler correctement. Il s’agit donc de constituer les équipes avec l’aide du chef de chantier et de planifier toutes les actions, les interventions et les process qui auront lieu lors des travaux tout en respectant le cahier des charges. Il endosse également le rôle de coordinateur entre les différents acteurs du chantier en assurant la connexion entre les organismes de contrôle, le bureau d’études, le client, etc.

Ensuite, il réalise le suivi du chantier en prenant bien garde du respect des normes de sécurité et d’hygiène, conjointement avec le coordonnateur SPS. En outre, il peut être amené à gérer l’aspect financier du chantier, le recrutement du personnel, mais aussi les négociations avec les différents prestataires tels que les fournisseurs de matériaux ou les entreprises sous-traitantes.

Les compétences et aptitudes requises pour être conducteur de travaux

Les compétences d’un conducteur de travaux peuvent varier suivant la nature des chantiers. Ainsi, il existe de véritables spécialistes pour les différents domaines et secteurs d’activité : travaux publics et génie civil, bâtiments, réhabilitation, etc.

Toutefois, comme nous l’avons énoncé plus haut, des compétences et des aptitudes particulières sont requises pour être un bon conducteur de travaux, à commencer par la polyvalence puisqu’il faut savoir être disponible et réactif lors des différentes phases du chantier, mais aussi car il faut savoir s’adapter aux contingences du métier.

Le conducteur de travaux doit donc avoir un très bon sens de l’organisation et faire preuve de beaucoup de sociabilité afin d’être à l’aise avec les intervenants hétéroclites d’un projet, mais aussi d’autorité, car c’est lui qui doit faire en sorte que les normes de qualité et de sécurité soient bien respectées.

Le métier de conducteur de travaux demande aussi des compétences diverses et variées. Au niveau technique, cela va de soi, mais aussi au niveau financier comme technologique, sans oublier le côté administratif de ses activités.

Enfin, rappelons que le poste de conducteur de travaux entraine de nombreux déplacements, d’abord entre les différents chantiers dont il est le responsable, pour rendre visite aux prestataires ou aux clients, mais il peut aussi être amené à se déplacer à l’étranger, éventuellement hors de l’Europe, si jamais l’entreprise qui l’emploie possède de tels contrats.  

Comment devient-on conducteur de travaux ?

Il est possible de devenir conducteur de travaux en gravissant les échelons un à un et en se forgeant une grande expérience du secteur dans lequel on évolue (BTP, génie civil, aménagement d’espace, etc.). Seulement, une durée d’expérience conséquente est demandée dans ce cas de figure, on parle généralement d’une expérience de 10 ans ou plus.

La voie la plus courante pour devenir conducteur de travaux est certainement celle des études puisque plusieurs diplômes ouvrent les portes sur ce métier. Suivant le degré du diplôme, il sera possible de devenir le conducteur principal de travaux, c’est-à-dire gérer plusieurs chantiers souvent de natures différentes et d’avoir plus de responsabilités qu’un conducteur de travaux spécialisé dans un domaine précis.

Les études pour devenir conducteur de travaux débutent au niveau Bac + 2 avec les diplômes suivants :

  • BTS Bâtiment
  • BTS Travaux Publics
  • DUT Génie Civil / Construction durable
  • Technicien spécialisé conducteur de travaux (ESTP)

À partir du niveau Bac + 3, on retrouve les diplômes suivants :

  • Les licences professionnelles Génie Civil / Travaux Publics / Management et conduite de travaux / Bâtiment

On retrouve également les écoles d’ingénieurs qui permettent d’obtenir un diplôme équivalent à un Bac + 5 ou Bac + 6 avec notamment :

  • Les écoles d’ingénieurs spécialisées comme l’École spéciale des travaux publics (ESTP), ou encore l’École d'ingénierie et travaux de construction (ESITC).
  • Les écoles d’ingénieurs généralistes, par exemple : École nationale supérieure des arts et métiers / Écoles polytechniques, etc.

Les évolutions professionnelles du métier

Le métier de conducteur de travaux est un des postes les plus élevés au sein de ces différents secteurs. Il par conséquent le signe d'une certaine réussite, parfois un aboutissement dans une carrière. Les évolutions de carrière sont donc particulièrement restreintes. Le conducteur de travaux peut simplement envisager de se reconvertir pour devenir ingénieur, s’il possède un tel diplôme ou s’il entrevoit de l’obtenir. Ou bien, une évolution de carrière particulièrement intéressante et gratifiante pour un conducteur de travaux serait de créer sa propre entreprise.

 

Les dossiers

Commentaires

L'actu en continu

Veuillez patienter...