Divers Construction

En quoi consiste le métier de mécanicien d’engins de chantier ?

ECI - le 14/09/2018 14:53:45 - Par
Divers Construction

Le mécanicien d’engins de chantier exerce un métier non sans responsabilités. En charge de la réparation des machines et engins constituant le parc matériel d’une entreprise, il intervient pour identifier les pannes mécaniques et trouver les moyens les plus efficaces pour éviter une immobilisation de l’engin. Outre le dépannage, il s’occupe également d’opérations courantes telles que l’entretien périodique des machines.

En quoi consiste le métier de mécanicien d’engins de chantier ?

Mécanicien d’engins de chantier : un poste vital pour l’entreprise

Dans le secteur du BTP, nombreux sont les engins auxquels les entreprises ont recours pour mener à bien un chantier : bulldozers, pelleteuses, chargeuses, ou encore niveleuses ou compacteurs... Le mécanicien d’engins de chantier intervient sur tous types de machines. Par conséquent, il possède une grande connaissance de la mécanique et des caractéristiques techniques de chaque matériel, mais aussi des systèmes qui sont embarqués à bord de ces engins. Par exemple, les systèmes hydrauliques équipant la plupart des engins, ou encore l’électronique qui prend au fur et à mesure une place de plus en plus importante dans les matériels de BTP.

Bien que le poste de mécanicien d’engins de chantier soit souvent rattaché à l’image du dépanneur qui se déplace de chantier en chantier avec sa camionnette pour réparer les pannes, il travaille également dans son atelier pour effectuer des tâches moins urgentes, mais tout aussi essentielles. Ainsi, il s’occupe de l’entretien des divers équipements et accessoires utilisé avec les engins et réalise également un entretien systématique et régulier de tous les matériels, comme c’est le cas avec les révisions périodiques. Son rôle au sein de l’entreprise est donc d’une importance décisive, la moindre défaillance pouvant entrainer une immobilisation et, in fine, l’arrêt pur et simple des travaux dont l’entreprise est responsable et dont le calendrier doit être respecté.
Enfin, le mécanicien d’engins de chantier est souvent amené à conduire les engins qu’il répare et entretient de manière à s’assurer de leur bon fonctionnement en situation de production. À ce titre, il peut se voir délivrer une attestation de conduite par le chef d’entreprise, ce qui nécessite au préalable de suivre une formation de conduite en sécurité telle que le CACES.

Une fois le dépannage ou l’entretien de la machine terminé, le mécanicien d’engins de chantier rédige un compte rendu d’intervention. Ce document est d’une grande utilité puisqu’il permet de connaitre l’historique de l’engin et de savoir quelles opérations ont été réalisées en vue de le dépanner.

Les compétences nécessaires au métier de mécanicien d’engins de chantier

Tout d’abord, comme tout mécanicien, celui d’engins de chantier doit parfaitement connaître les machines sur lesquelles il intervient. Les caractéristiques techniques et autres spécificités des engins n’ont pour lui aucun secret, tout comme les différentes motorisations ou encore les équipements électroniques qui sont désormais la norme à bord des engins de chantier. En tant que mécanicien, il est capable de lire les plans et schémas fournis par le constructeur, ainsi que de réaliser l’usinage des pièces ou simplement leur remplacement.

Le métier a également de plus en plus recours à l’informatique. Le mécanicien doit donc être à l’aise avec cette technologie, notamment pour l’utilisation de logiciels de gestion de maintenance assistée par ordinateur, que l’on nomme souvent par leur acronyme GMAO.

En outre, le mécanicien doit faire preuve d’une grande rigueur et apporter un soin tout particulier au respect des consignes de sécurité. Pour terminer, le mécanicien d’engins de chantier établit un planning pour l’entretien périodique de chaque engin.

Quel est l’environnement de travail d’un mécanicien ?

Amené à se déplacer régulièrement sur les chantiers de bâtiment et de travaux publics, le mécanicien se charge du dépannage directement sur le site pour l’engin ayant subi une avarie. À ce titre, il travaille dans les mêmes conditions qu’un opérateur de travaux publics, il peut être soumis à la pluie, au froid ou encore aux grandes chaleurs de l’été. Dans les situations où la panne n’est pas décelable dans l’immédiat, ou que des moyens plus importants sont nécessaires pour réparer la machine, il est amené à effectuer le remorquage de l’engin jusqu’à son atelier. Toutefois, il travaille la plus grande partie du temps dans son atelier où il remet en état les pièces usées, les composants hydrauliques et autres circuits électriques des engins de chantier et où il suit le planning et ses opérations d’entretiens programmés.

Compte tenu des technologies présentes sur les engins telles que l’électronique, l’électrique, l’hydraulique, ou encore la pneumatique, le mécanicien occupe un poste qui évolue chaque année et qui est soumis au progrès technique. C’est la raison pour laquelle il doit rester informé sur les avancées dans son secteur et ne cesser d’apprendre à connaître ces nouvelles technologies.

Enfin, mécanicien d’engin de chantier est un métier où le port de charges lourdes est assez courant, tout comme certaines positions de travail qui peuvent parfois être assez éprouvantes. Le mécanicien doit aussi obligatoirement porter ses EPI.

Comment devenir mécanicien d’engins de chantier ?

Plusieurs titres et certifications existent pour accéder au métier de mécanicien d’engins de chantier.

Par la voie classique, après le collège, il est possible de rejoindre un lycée technique afin d’obtenir un CAP ou un BEP. Plusieurs de ces diplômes peuvent mener à ce métier, notamment :

  • Le CAP Maintenance des matériels, option : matériels de travaux publics et de manutention
  • Le CAP Conduite de machines automatisées de transformation
  • Le CAP Exploitation d'installations industrielles
  • Le BEP Maintenance des systèmes mécaniques automatisés

Il est ensuite possible de continuer sur un BAC Pro :

  • BAC Pro Maintenance des systèmes mécaniques automatisés
  • BAC Pro Maintenance des matériels, option : travaux publics

Enfin, deux Titres Professionnels permettent aux personnes souhaitant se former (demandeurs d’emploi, reconversion professionnelle, validation des acquis de l’expérience) d'accéder rapidement à ce métier :

  • Le Titre professionnel (TP) : Mécanicien réparateur d’engins de chantier
  • Le Titre professionnel (TP) Technicien de maintenance des matériels de chantier et de manutention (niveau 4).

 

 

Commentaires

L'actu en continu

Veuillez patienter...