Divers Construction

Le scraper  : terrassement et grands chantiers

ECI - le 03/08/2018 09:40:17 - Par
Divers Construction

Les scrapers (ou décapeuses) sont une famille d’engins de travaux publics largement utilisés sur les chantiers de terrassement. Leur poids ainsi que leur taille conséquente les destinent principalement aux chantiers de très grande ampleur, sur lesquels les travaux d’arasement et les décaissements sont importants.

 Le scraper  : terrassement et grands chantiers

Un peu d’histoire

Le tout premier engin pouvant être considéré comme le prédécesseur de la décapeuse date du 19e siècle et ne possédait pas de roues. Tiré pas des chevaux, il fallait qu’un opérateur se place à l’arrière de la machine de manière à la contrôler. C’est environ un siècle plus tard que les premiers scrapers automoteurs, aussi connus sous le nom de motor scrapers, font leur apparition grâce à Robert Gilmore LeTourneau. Ce gérant d’une entreprise de terrassement a en effet créé la première décapeuse sur roue munie d’un moteur. Dans les années 50, son entreprise fut cédée à la Westinghouse Air Brake Co dont les produits sont connus sous le nom de Wabco.
Les modèles Wabco ont apporté de fortes innovations aux engins LeTourneau. En parallèle, la société Euclid a grandement participé à l’amélioration des engins, notamment en mettant au point un scraper équipé de deux moteurs, ou encore en dotant les machines de systèmes hydrauliques. Les engins produits par Euclid deviendront ensuite des engins Terex.
Caterpillar s’investit progressivement dans le développement de scraper dès 1941 avec le modèle DW-10. Les véhicules ainsi produits possèdent 4 roues, alors que ceux de LeTourneau sont encore montés sur 2 roues. Une décennie plus tard, Caterpillar commercialise le DW-21 ayant la capacité d’effectuer des rotations sur 90°. Le DW-21 est le précurseur des engins qui seront ensuite développés et que l’on utilise aujourd’hui. Cat proposera aussi le premier scraper équipé d’une chaîne élévatrice, en 1964, capable de charger et décharger ses propres matériaux.

Quels chantiers pour les scrapers ?

Grâce à la lame située à l’arrière de l’engin à l’entrée de la caisse, la décapeuse permet d’extraire des matériaux en arasant le sol. En outre, les matériaux ainsi chargés peuvent être transportés et déchargés à l’aide de son bouclier à l’endroit voulu en y étant répandus par couches. Le scraper est ainsi capable de niveler un terrain en décaissant de grandes quantités de déblais.
Les scrapers sont surtout utilisés sur des chantiers de grande ampleur, par exemple pour les opérations de terrassement précédant la construction d’une autoroute, mais aussi dans les mines et les carrières. D’autres types de scrapers sont conçus exclusivement pour des usages agricoles comme les scrapers à culbute, ou encore les scrapers pour vignes et vergers dont la caisse est adaptée à la largeur des rangs.
Son grand rendement en fait un atout de taille sur ce type de chantiers, les décaissements importants étant rapides à réaliser avec cet engin. La décapeuse permet donc de gagner un temps précieux par rapport au travail des pelleteuses mécaniques chargeant les tombereaux. Toutefois, ses différents domaines d’application se confinent aux chantiers de très grande taille, d’abord parce que sa vitesse de déplacement est limitée, mais aussi, car les pistes accueillant l’engin doivent avoir une assez bonne résistance pour accueillir une machine d’un tel poids.

Les caractéristiques techniques du scraper

Pour les chantiers de travaux publics, deux types de scrapers sont généralement utilisés selon les caractéristiques du terrain où ont lieu les opérations. On retrouve donc :

    • Le scraper monomoteur :  cet engin est équipé d’un tampon à l’arrière de sa caisse afin de pouvoir être poussé par un bulldozer possédant une lame de pousse. On sélectionne généralement des bulldozers sur chenilles pour ce type d’opérations afin de bénéficier d’une adhérence maximale. Le scraper monomoteur est employé sur des chantiers où la distance à parcourir entre l’emprunt et le dépôt de matériaux n’excède pas 1600 mètres.

    • Le scraper bimoteur : un peu moins répandu que le scraper monomoteur, le scraper bimoteur est équipé, comme son nom l’indique, de deux moteurs. Placés à l’avant et à l’arrière de l’engin, ces moteurs permettent de se passer de la poussée du bulldozer. On les utilise sur des pistes possédant de fortes pentes et où les distances de transport ne dépassent pas 800 mètres.

Ces deux types de décapeuses ne peuvent évoluer que sur des pistes offrant une bonne résistance au roulement et, pour des questions de rentabilité évidente, sur des chantiers avec une distance de chargement/déchargement relativement courte. C’est pourquoi on peut souvent observer le travail d’une série de plusieurs décapeuses sur ces chantiers. Le travail est ainsi effectué rapidement et les opérations suivant le nivellement du sol peuvent débuter.

Scraper et conduite en sécurité

Le scraper est un engin lourd dont la maniabilité demande beaucoup d’attention à celui qui le conduit. À l’instar des autres engins employés pour l’extraction de matériaux, le nivellement de terrain, ou le terrassement, les opérations réalisées par le conducteur de la décapeuse requièrent une connaissance des caractéristiques du sol, mais aussi de celles de la machine. Pour les scrapeurs monomoteurs, la poussée par un bulldozer peut par exemple être délicate pour un conducteur n’ayant pas reçu préalablement une formation de niveau professionnel. Le chargement et le déchargement des matériaux demandent en effet un minimum de technicité. Fort heureusement, les formations de conduite en sécurité répondent parfaitement à ce besoin en apportant tout le savoir nécessaire aux opérateurs pour manœuvrer leur engin en toute sécurité. La formation correspondant à la conduite d’un scraper est le CACES R 372m de catégorie 8.

Caterpillar leader du marché

À l’heure actuelle, Caterpillar s’est imposé sur le marché international du scraper. En effet, la gamme d’engins proposée par le constructeur répond à la plupart des exigences en matière de terrassement ou d’exploitation de mines et de carrières. D’autres marques de scrapers produisent des engins de qualité, mais elles sont toutefois moins répandues que Caterpillar sur les chantiers de travaux publics. On peut par exemple citer Terex, mais aussi Los Antonios, basé en Espagne, ou encore John Deere, qui est cependant plus réputé pour la conception d’engins à destination du monde agricole.


Annonces correspondantes

Commentaires

L'actu en continu

Veuillez patienter...