Divers Construction

Les différentes étapes d’un chantier

ECI - le 20/07/2018 10:41:06 - Par
Divers Construction

Pour mener à bien un chantier du début à la fin des opérations, plusieurs étapes sont indispensables, voire cruciales. Avec la démarche d’environnement durable et la complexité de certains chantiers, les opérations demandent maintenant beaucoup plus de préparation qu’auparavant. De la phase préliminaire en passant par les études de projet et le déroulement des travaux, nous vous présentons aujourd’hui un panorama global des différentes phases qui aboutissent à la réussite d'un chantier.

Les différentes étapes d’un chantier

Les phases préliminaires

Les phases préliminaires divergent d’un chantier à un autre et peuvent être assez complexes selon la nature des travaux ou la taille du chantier. De nombreux acteurs interviennent en phase préliminaire comme dans les étapes qui suivent.
En règle générale, la première étape d’un chantier consiste à élaborer un programme de faisabilité de l’opération qui permettra de regrouper toutes les informations relatives au projet. Ces données sont multiples et revêtent une importance cruciale puisqu’elles seront le fondement du contrat que le maître d’œuvre et le maitre d’ouvrage passeront par la suite.

Ainsi, ce document doit contenir toutes les informations gravitant autour du projet : les contraintes et les exigences, notamment en termes de délais et de coût, les besoins soulevés par le projet, mais aussi tous les renseignements concernant le site où sera implanté l’ouvrage (géologie, topographie, cartographie des réseaux, etc.).

Des enquêtes préalables et des débats publics peuvent également être réalisés au cours de cette étape. C’est aussi le moment clef pour le maître d’ouvrage de réunir le financement qui permettra à l’ouvrage de voir le jour. Le financement d’un projet peut parfois atteindre plusieurs milliards d’euros, une somme qui n’est pas toujours facile à rassembler rapidement.

La conception et les études de projet

Cette étape est le moment où l’on peut dire que le projet commence véritablement à prendre forme. Grâce aux programmes et études réalisées en phase préliminaire, le maitre d’ouvrage peut faire appel à un maitre d’œuvre. Il sera chargé de réaliser les études de conception et parfois aussi des études supplémentaires. Il sera également chargé par la suite du contrôle d’exécution. Le maitre d’ouvrage peut se faire aider par un maitre d’ouvrage délégué, ce qui est généralement le cas lorsqu’il n’a pas le temps ou l’expertise nécessaires. Plusieurs maitres d’œuvre peuvent être choisis, mais un seul est désigné pour la gestion globale du projet. Cette mission est souvent confiée à un bureau d’études techniques qui réunit de nombreux spécialistes de l’ingénierie sous la direction d’un cabinet d’architecture.

Les études de conception et de projet peuvent avoir une durée importante et, en prenant en compte les phases préliminaires, dépasser la durée d’exécution des travaux.

Les discussions avec les entreprises

À ce stade du projet, toutes les études sont terminées, les maitres d’œuvre et le maitre d’ouvrage préparent les dossiers de consultation avec les entreprises. Ces dossiers doivent être minutieusement préparés, car ils contiennent toutes les pièces nécessaires aux entreprises pour répondre à l’appel d’offres (documents administratifs, techniques, etc.).

Deux types d’appels d’offres coexistent : l’appel d’offres ouvert et l’appel d’offres fermé. Tous les entrepreneurs peuvent répondre à un appel d’offres ouvert. Pour l’appel d’offres fermé, seules les entreprises ayant été sollicitées ont la possibilité de répondre.

Le maitre d’œuvre examine ensuite les propositions de chaque entreprise avant de consulter le maitre d’ouvrage qui confirmera ou non le choix. Plusieurs entreprises peuvent se partager les travaux dans le cas d’une séparation du projet en plusieurs lots.

Les phases de travaux

Une fois l’entreprise choisie et le contrat signé, les travaux peuvent commencer. Toutefois, il reste plusieurs étapes pour que le projet se concrétise.

L’entreprise met d’abord en place les moyens nécessaires au bon déroulement des travaux, à savoir : l’affectation de ses équipes aux différentes tâches qui leur sont confiées, la désignation des matériels ainsi que leur transport sur le site, les commandes de matériaux, les démarches administratives afin de bénéficier de l’autorisation de démarrer le chantier, etc.

Une fois tous ces moyens réunis, les hommes et les engins peuvent entamer la phase de travaux. Ces travaux diffèrent selon l’ouvrage à réaliser, mais ce sont généralement les terrassiers qui arrivent les premiers sur le chantier puisqu’ils ont pour mission de réaliser remblais et déblais et de renforcer les sols sur lesquels l’ouvrage reposera.

Livraison et clôture du chantier

La dernière phase du chantier, une fois l’ouvrage terminé, se décompose en plusieurs étapes sans lesquelles la "livraison" ne peut pas être effectuée. L’entreprise doit réaliser des tests de conformité de manière à déceler d’éventuels défauts et y remédier. L’ouvrage doit être livré en parfait état de fonctionnement, prêt à être mis en service.

C’est aussi le moment pour l’entreprise d’effectuer son repli du chantier. Selon les moyens utilisés durant les travaux, l’entreprise veillera à retirer toutes installations provisoires (base de vie, vestiaire, etc.), à effectuer le nettoyage et la maintenance des matériels et engins et à réaffecter l’ensemble du personnel vers d’autres chantiers ou activités. La remise en état des lieux ne comprend pas seulement le repli du chantier et le démontage des installations, mais aussi des opérations plus délicates comme le rétablissement des voies d’accès, ou encore le nettoyage et la gestion des déchets et autres éléments polluants. 

Une fois franchie l’étape des vérifications de conformité par l’entreprise, l’ouvrage est présenté aux maitres d’œuvre et maitre d’ouvrage qui peuvent ainsi valider la fin du chantier.

Un document officiel de mise en service est ensuite remis au maitre d’ouvrage, c’est notamment le cas pour les ouvrages destinés à accueillir du public, qui doivent de plus recevoir la visite d’une commission de sécurité préalable à. l’autorisation de mise en service.

La livraison de l’ouvrage à son propriétaire entraine l’arrêté des comptes. C’est à ce moment que l’entreprise peut observer le bénéfice réel qu’elle a réalisé grâce au chantier. L’entreprise peut aussi monter un dossier de réclamation afin de prendre en compte la marge de coût entre la réalité des opérations durant le chantier et ce qui était initialement prévu par le contrat. Des écarts importants peuvent parfois être observés notamment dans le cas de difficultés techniques, de perturbations météorologiques, ou encore de modifications de projet ou de méthode d’exécution demandées pendant la phase de travaux.

Par la suite, la plupart des chantiers de grande ampleur font l’objet d’une inauguration. De nombreux acteurs directs et indirects au chantier peuvent être présents à cette remise officielle de l’ouvrage : des élus locaux, fournisseurs, membres d’organisme et de commission, entrepreneurs, financeurs et bien sûr les maitres d’ouvrage, le maitre d’ouvrage et l’exploitant de l’ouvrage.

 

 

Les dossiers

Commentaires

L'actu en continu

Veuillez patienter...