Divers Construction

Compacteur : l’incontournable du terrassement

17/07/2018 14:54:38
ECI - Mise à jour : le 17/07/2018 14:54:38 - Par
Divers Construction

Le compacteur, aussi appelé rouleau compresseur, est généralement un engin massif disposant d’un poids considérable. Il est utilisé sur de nombreux chantiers, notamment sur ceux de VRD et de terrassement. Sa fonction est de venir tasser le sol afin de garantir sa bonne tenue dans le temps et d’en augmenter sa stabilité. Il existe plusieurs sortes de compacteurs dont nous allons détailler les spécificités dans cet article.

Compacteur : l’incontournable du terrassement

Quelle est l’origine du compacteur ?

Le concept du rouleau compresseur, ou compacteur, ne date pas d’hier puisque l’utilisation d’un cylindre entrainé par traction animale remonterait à l’antiquité. Longtemps employé dans le domaine agricole, il faudra attendre le XVIIIe siècle et l’apparition d’une nouvelle technique de revêtement de chaussées, le macadam, pour voir la naissance du véritable compacteur, ancêtre de nos engins contemporains. C’est en France qu’est construit le premier rouleau tandem à double cylindre, alimenté par vapeur, dont le poids excède les 10 tonnes.

Par la suite, le succès des revêtements bitumineux rendra le compacteur indispensable. Les compacteurs ont alors connu une large évolution jusqu’à aujourd’hui. C’est le constructeur Ammann qui lança, en 1935, le premier compacteur à moteur, pilotable par un opérateur assis. En 1957, c’est au tour de l’entreprise allemande Bomag d’innover. C'est à cette date qu’elle commercialise un nouveau genre de compacteur, le rouleau duplex avec timon. De nombreux constructeurs ont ensuite pris le relais et mis au point des engins de plus en plus fiables et efficaces.

Les différentes fonctions d’un compacteur

Comme son nom l’indique, le compacteur a pour seul et unique but de réaliser des travaux de compactage. Seulement, ces travaux sont nombreux et ils diffèrent selon plusieurs critères comme la nature du sol ou la taille de la surface à compacter. Ainsi, on n’utilisera pas le même modèle de compacteur en fonction des opérations à réaliser : travaux de finitions sur couches minces, compactage de remblais, de couches bitumineuses, ou de matériaux cohérents.
Le compacteur est donc l’engin incontournable du terrassement. À ce titre, on peut le voir régulièrement à l’œuvre sur les chantiers de construction et de génie civil où les travaux sont généralement de grande ampleur, ce qui est notamment le cas pour les travaux routiers.

On le retrouve aussi dans la filière du recyclage, notamment dans les déchetteries où il est destiné à compacter les déchets afin de réduire leur volume.

Les caractéristiques techniques du compacteur

Comme énoncé précédemment, il existe différents types de compacteurs automoteurs qui n’ont pas exactement les mêmes fins. À titre d’exemple, les modèles les plus compacts pèsent à peine 1 tonne, alors que les engins les plus lourds atteignent facilement 20 tonnes.

Les différents modèles de compacteurs se distinguent d’abord en deux groupes :

  • Les compacteurs statiques :

    Le compactage réalisé par ce type d’engin résulte de la pression de contact et est donc directement influencé par le poids du rouleau compacteur. On leur dédie souvent des travaux de finition sur couches minces ou sur mélangé bitumineux, ainsi que de compactage d’enduits de surface. On utilise généralement des rouleaux pneumatiques ou des rouleaux tandem pour le compactage statique.
  • Les compacteurs « dynamiques » ou vibrants :

    Ce type d’engin effectue un compactage qui n’est plus directement lié à son poids, mais surtout à sa fréquence de vibration et donc aux impacts du cylindre sur le sol. Bien sûr, l’engin exerce tout de même une pression statique continue, mais le compactage est avant tout efficace grâce aux ondes produites par le cylindre. Ainsi, le compactage dynamique a un effet vertical et permet d’avoir une bonne efficacité sur les couches profondes. Il chasse l’air du sol et améliore ainsi la cohésion des différents matériaux. C’est pourquoi on l’utilise sur les couches granuleuses épaisses, les remblais, les graviers et les roches, ou pour réaliser le premier compactage d’une couche bitumineuse.

On distingue ensuite les différentes familles de compacteurs par rapport à leur surface de contact, plus précisément leurs cylindres ou leurs pneus, on retrouve ainsi :

  • Les compacteurs à pneus :

    Ils ont l’avantage d’offrir une meilleure mobilité avec leurs deux trains de pneus, à l’avant et à l’arrière. Ils permettent de réaliser un compactage en profondeur grâce à la pression de contact. Ils sont certes moins efficaces qu’un compactage avec un cylindre, mais les pneus offrent l’avantage de malaxer les matériaux, ce qui améliore considérablement la rugosité du sol.

  • Les compacteurs monocylindres :

    Ils sont aussi équipés de pneus, mais seulement de deux, positionnés à l’arrière afin de faciliter les déplacements. Leur caractéristique principale est la présence d’un cylindre massif à l’avant qui peut être statique ou vibrant. Ils conviennent à des travaux de compactage moyens à lourds et sont parfaitement conçus pour les matériaux hydrauliques tels que le sable ou les graviers. Ce sont les engins de compactage les plus imposants puisque leur poids peut atteindre 20 tonnes pour certains modèles et bénéficier d’une grande puissance.

  • Les compacteurs tandem :

    Ce type d’engin ne dispose pas de pneumatiques. Ce sont ses deux gros cylindres qui lui permettent de se déplacer tout en exerçant une forte pression sur le sol afin de le tasser. Ce compacteur est certainement le plus utilisé pour les gros travaux, notamment pour la construction de routes et des opérations comme le lissage des enrobés. Il existe une grande variété de compacteurs tandem, statiques ou vibrants, équipés d’une lame à l’avant, d’une articulation, etc.


Enfin, les compacteurs à pieds dameurs sont des engins équipés de tambours dentés. On leur destine des travaux de gros terrassement, ou sur des sols cohérents tels que les terrains argileux.

Les principaux constructeurs de compacteurs

Parmi les constructeurs de compacteurs, on retrouve bien évidemment les deux marques historiques, Ammann et Bomag, qui ont participé au développement de ce formidable engin de chantier. Dynapac, Hamm et Caterpillar sont également des constructeurs de compacteurs particulièrement réputés. Caterpillar a par ailleurs apporté de nombreuses innovations à sa gamme de compacteurs ces dernières années avec, par exemple, un système breveté d’ajustement des vibrations (Versa Vibe) qui apporte plus de flexibilité au compacteur dans ses différentes opérations.

 

 

Annonces correspondantes

Les dossiers

Commentaires

L'actu en continu

Veuillez patienter...