Divers Construction

10 projets de construction faisant appel à l’impression 3D

ECI - le 18/06/2018 11:19:56 - Par
Divers Construction

L’efficacité de l’impression 3D dans le secteur du BTP est maintenant un fait établi : économie de temps, d’argent et de matériaux, liberté de création, possibilité de créer des formes complexes, cette technologie révolutionnaire fait son nid et sera bientôt incontournable. Rien de mieux qu’un Top 10 des projets de construction qui reposent sur l’impression 3D pour en mesurer la portée.

10 projets de construction faisant appel à l’impression 3D

Photo : Belgrade Tower by Aleksandar Grusanovic, Dubaï

 

Depuis quelques années, on voit émerger un peu partout dans le monde des projets de construction 3D. En voici 10 exemples concrets, en France et dans le monde.

2 projets de construction 3D en France

Un studio fabriqué dans les moindres détails par une imprimante 3D

Situé dans la commune de Mont-Saint-Aignan, ce projet aurait pu passer pour de la science-fiction il y a encore quelques années. L’objectif présenté par Habitat 76, en partenariat avec le CROUS et la start-up XtreeE, est de réaliser un logement étudiant entièrement fabriqué par une imprimante 3D ! Cela comprend la structure extérieure, mais également l’intérieur du logement : la table et les chaises, les meubles, la douche, etc.

La maison YHNOVA à Nantes

La ville de Nantes a vu naître en 2017 le premier logement social imprimé en 3D et en seulement quelques jours. Cela a été rendu possible grâce à un procédé inédit nommé BatiPrint3D. Cette technologie de pointe entièrement robotisée permet de construire des bâtiments à prix abordables, adaptables à chaque topographie de terrain et économes en énergie. Tous les éléments de ce logement de 95m2 ont été directement imprimés sur le chantier. YNHOVA 2, prévu pour 2019, est la prochaine étape du projet avec au menu l’utilisation de matériaux bio sourcés et peut-être la réalisation d’un logement à plusieurs étages.

Dubaï : 3 projets d'envergure menés dans cet Eldorado de la construction 3D

Un gratte-ciel imprimé en 3D : bienvenue à Dubaï

La fameuse ville du golfe Persique n’en est pas à son premier coup d’essai en ce que concerne la fabrication additive de bâtiment. Après la construction d’un immeuble de bureau de 250m2, où même l’intérieur des bureaux a été réalisé avec une imprimante 3D, un gratte-ciel imprimé en 3D nommé "Belgrade Tower" pourrait bientôt s’élever dans le ciel de Dubaï. Ce serait le premier bâtiment de cette taille au monde à être construit avec le procédé d’impression sur grue, une technique capable de monter des constructions de plus de 80 mètres. La stratégie concernant l’impression 3D dans l’émirat est ambitieuse : amener à 25 % la part de bâtiment imprimé en 3D d’ici 2030, ce qui ferait de Dubaï le leader mondial de la fabrication additive de bâtiment.

Le R&Drone Laboratory

Toujours à Dubaï, le R&Drone Laboratory est, comme son nom l’indique, un centre de recherche et de développement dédié aux drones, mais aussi à la fabrication additive. D’une surface de 168 m2, ce laboratoire a été monté sur place par la start-up hollandaise Cybe. Le bâtiment aux formes assez complexes a été imprimé en seulement 3 jours grâce au robot CYBE RC 3DP.

Le restaurant Food Ink

Encore à l’état de restaurant pop-up (éphémère) passant par Paris, Londres et d’autres villes, le Food Ink est un restaurant où tout est imprimé en 3D. Tables, chaises, assiettes, verres et couverts, sans oublier la nourriture, absolument tout est réalisé par plusieurs imprimantes 3D, chacune ayant une tâche spécifique. Cette cuisine du futur devrait prochainement s’exporter à Dubaï avec un concept encore un peu plus poussé : tout devra y être réalisé en 3D, du bâtiment en lui-même jusqu’à l’assiette !

Le Lewis Grand Hotel aux Philippines

Le Lewis Grand Hotel est une construction remarquable. Outre son architecture esthétique, c’est le premier bâtiment commercial à avoir été construit en 3D dans le monde. Cet hôtel de 130 m2 compte quelques chambres, mais également un spa et d’un jacuzzi, fabriqué lui aussi par une imprimante 3D. L’ensemble du bâtiment à été imprimé en moins de 100 heures. Lewis Yakich, ingénieur et propriétaire de l’hôtel, compte bien d’ici quelques mois imprimer une extension pour son bâtiment et a déjà signé un contrat avec une entreprise locale pour la construction d’un lotissement d’une vingtaine de logements sociaux. Lewis Yachik se fixe comme objectif de fournir des habitations à bas prix aux habitants des Philippines, 2000 logements seraient actuellement à l’étude pour les années qui viennent.

Pays-Bas : un pont pour cyclistes imprimé en 3D

Aux Pays-Bas aussi, la fabrication 3D fait des émules, en témoigne ce pont pour cyclistes installé dans la ville de Gemert. Bien que l’initiative n’ait rien de nouveau (un pont construit avec cette technologie avait déjà été érigé en Espagne), le pont de Gemert est la première structure de ce type à pouvoir supporter un poids allant jusqu’à 5 tonnes, grâce aux câbles d’acier incorporés dans le béton.

La Chine et ses projets titanesques : 3 exemples

La société Shanghai WinSun Decoration Engineering Co ne lésine pas sur les projets. Après la construction de 10 maisons de 200 m2 en moins de 24 heures pour un coût de seulement 4 000 € chacune, l’entreprise chinoise à livré le premier bâtiment à étages construit avec une imprimante 3D. Composé de 5 étages et comprenant une grande villa de 1 100 m2, ce surprenant immeuble à été réalisé grâce à une imprimante de 40 mètres de long, 10 mètres de large et près de 7 mètres de hauteur. Malgré qu’il n’ait pas été imprimé sur place, l’immeuble à été conçu en un temps record, 24 heures par étage (sans compter le temps d’assemblage sur le chantier). Il a été vendu 150 000 € à une société foncière taiwanaise.

La Beijing HuaShang Tengda Industry and Trade, principal concurrent de WinSun est également très actif en Chine, en témoigne la villa de 400 m2, fabriquée elle aussi avec une imprimante 3D géante. Elle comprend 2 étages pour une hauteur de 6 mètres et a été réalisée avec du béton traditionnel. Seulement 45 jours ont été nécessaires pour sa construction grâce à l’impression sur place du bâtiment. 

 

 

Les dossiers

Commentaires

L'actu en continu

Veuillez patienter...