Divers Construction

Paysagistes : ils façonnent nos villes et nos campagnes

10/07/2018 16:31:01
ECI - Mise à jour : le 10/07/2018 16:31:01 - Par
Divers Construction

Véritable architecte des espaces verts urbains et ruraux, le paysagiste a pour mission d’élaborer, d’aménager et d’entretenir les espaces végétalisés et aquatiques d’une zone définie. Le spectre d’intervention d’un paysagiste est assez large, des espaces publics comme les parcs, squares, trottoirs et bords de routes, ou privés tels les terrains de golf, parcs de loisirs, jardins zoologiques et autres. Les aménagements paysagers qui en résultent contribuent largement à améliorer le cadre de vie des populations, particulièrement en ville et à leur périphérie, mais aussi à jouer un rôle écologique ou pédagogique (arboretum, ferme pédagogique).

Paysagistes : ils façonnent nos villes et nos campagnes

Sommaire :

En quoi consiste le métier de paysagiste ?

Le paysagiste, ou architecte paysagiste a pour rôle de mettre en œuvre des projets d’aménagements paysagers, complets ou partiels selon les chantiers. Les domaines d’intervention sont multiples : travaux de génie végétal et écologique, aménagement et entretien de parcs et jardins, installation de système d’irrigation, élagage, reboisement forestier, etc.

Il est présent dans toutes les phases du projet à commencer par la conception. Grâce à la réalisation de plans, la plupart du temps via un logiciel spécialisé de DAO (dessin assisté par ordinateur), et à ses relevés topographiques, le paysagiste est capable de proposer des aménagements qui répondent aux attentes de ses clients. Il est également chargé de rédiger les documents techniques ainsi que de s’acquitter des formalités administratives indispensables à l’exécution des travaux. Cette première étape s’effectue principalement dans un bureau, mais l’architecte paysagiste est ensuite présent sur le terrain pour encadrer ses opérateurs et s’assurer du bon déroulement des travaux.  Sur les chantiers de grande ampleur, l’architecte paysagiste est régulièrement amené à collaborer avec d’autres corps de métier comme des urbanistes, des ingénieurs, ainsi que des entreprises de travaux publics, par exemple celles de VRD. Il assure ensuite le suivi de chantier, des constructions de maçonnerie paysagère jusqu’aux travaux aquatiques ou de plantations.

Enfin, les aménagements paysagers évoluant au fil des saisons, le paysagiste intervient régulièrement pour tous les travaux d’entretien et de rénovation tels que l’élagage des arbres, la taille des haies ou encore le fauchage ou la tonte des espaces herbacés.

Les compétences nécessaires au métier de paysagiste

On peut dire que le métier de paysagiste est pluridisciplinaire, les domaines d’intervention sont nombreux et demandent donc un savoir-faire et des compétences variés. En effet, l’architecte paysagiste est d’abord amené à faire preuve d’une grande créativité et, tel un architecte, a apporter sa touche artistique à la plupart des projets. Il possède également de larges connaissances en botanique et sur le monde végétal en général (arbres, fleurs et autres plantes ornementales, physiologie et pathologie végétale, etc.), ainsi que sur les différentes techniques de construction décorative comme la maçonnerie paysagère (fontaine, muret, cascade, escaliers), ou encore la pose de pergolas, de clôtures ou de luminaires d’extérieur.

L’évolution du métier ces dernières années est fulgurante. Le paysagiste intervient aujourd’hui sur des projets aussi vastes que divers, les travaux qu’il réalise peuvent donc varier du tout au tout d’un chantier à un autre. Outre les différents travaux que nous venons de citer, nous pouvons aussi mentionner les aménagements aquatiques tels que les piscines naturelles, l’implantation de plantes phytoépuratrices (jardin d’assainissement), la création de bassins d’ornement et de plans d’eau, l’installation de terrains de sport et d’aires de jeux, etc.

Comment devient-on architecte paysagiste ?

Tout d’abord, il faut savoir que le terme « paysagiste » n’est pas protégé. Ainsi, on retrouve sous cette dénomination des professionnels disposant de compétences diverses. Ainsi, les architectes paysagistes, aussi appelés ingénieurs paysagistes, ont pour spécialité de concevoir et d’élaborer des projets d’aménagement paysager et sont diplômés d’une des cinq écoles dispensant ce cursus en France. Sous le terme de paysagiste, on retrouve aussi des horticulteurs et des pépiniéristes, des installateurs de terrains de sport, des maçons paysagistes, ou encore des entreprises dont les services sont exclusivement dédiés à l’entretien des espaces verts.

Il est possible de devenir jardinier paysagiste par le biais de plusieurs formations après la 3ème :

  • Le CAP travaux paysagers
  • Le BEP aménagement de l’espace, spécialité travaux paysagers
  • Le Bac Pro travaux paysager

Les différentes activités du métier de paysagiste requièrent l’utilisation d’engins de chantier, par exemple des engins de terrassement comme le bouteur ou la pelleteuse, ou encore des P.E.M.P (nacelles élévatrices). Par conséquent, il est souvent nécessaire, pour les jardiniers paysagistes, d’obtenir le CACES correspondant à la catégorie d’engins utilisés sur le chantier. Certaines habilitations électriques peuvent aussi être utiles.

Toutefois, ces compétences et diplômes ne suffisent pas pour devenir architecte paysagiste. Pour ce métier, il est nécessaire de continuer le cursus après le bac avec :

  • Le BTS aménagements paysagers
  • Le diplôme d’État paysagiste (5 écoles en France)
  • Le diplôme de l'école supérieure d'architecture des jardins (1 école à Paris)
  • Le diplôme d'ingénieur spécialisé en paysage (3 écoles : Lille, Antibes et Rennes)

Quelles sont les perspectives d’évolution pour un paysagiste ?

Le métier de paysagiste est parcouru par diverses compétences. Ainsi, l’ouvrier en paysagisme peut se spécialiser dans un domaine particulier comme la maçonnerie ou les aménagements aquatiques. Avec plusieurs années d’expérience dans le secteur, il est également possible de devenir technicien paysagiste ou agent de maitrise.

Les architectes paysagistes peuvent être salariés pour une collectivité territoriale ou bien fonder leur propre cabinet d’architecture paysagère.

Les services d’aménagement paysager gagnent du terrain ces dernières années, notamment en zone urbaine et périurbaine. L’intérêt porté à l’environnement a grandement évolué et de nombreuses politiques sont appliquées en vue de préserver et de réduire l’empreinte écologique induite par les activités humaines. Développement durable, économie de ressources et d’énergie, préservation de la biodiversité : le métier de paysagiste est au cœur de toutes ces préoccupations. Au vu de ces éléments, on peut aisément conclure qu’il s’agit là d’un métier qui a de beaux jours devant lui.

 

 

Commentaires

L'actu en continu

Veuillez patienter...