Divers Construction

Quel CACES pour conduire une nacelle ?

06/04/2018 11:07:43
ECI - Mise à jour : le 06/04/2018 11:07:43 - Par
Divers Construction

Conduire une nacelle n'est possible qu'avec une habilitation délivrée par le chef d’entreprise. Cette habilitation ne peut être remise à l’opérateur que si celui-ci a suivi une formation à la conduite en sécurité. Aujourd’hui, le CACES répond parfaitement à ces prérogatives en fournissant un programme complet d’enseignements théoriques et pratiques pour la conduite des engins de chantier. Cependant, il existe une grande variété de nacelles et plusieurs catégories de CACES. Alors comment s’y retrouver ? On vous donne tous les détails dans cet article.

Quel CACES pour conduire une nacelle ?

Sommaire :

Les différentes familles de nacelles

 Depuis les années 70, l’utilisation de nacelles élévatrices dans le secteur du BTP est fréquente, jusqu’à aujourd’hui où elles sont devenues quasiment incontournables. Les PEMP (Plateformes Élévatrices Mobiles de Personnel) sont requises dans bien des situations et facilitent l’accès aux différents points d’un bâtiment ou d’un ouvrage. Elles sont également répandues dans bien d’autres domaines et rendent le travail des opérateurs bien plus sécurisant. On peut penser à des activités comme la maintenance des lignes électriques aériennes, ou encore la taille des arbres en centre-ville ou la pose des décorations de Noël.

Dans le secteur du bâtiment et des travaux publics, on utilise différents types de nacelles élévatrices selon la nature des travaux à réaliser, l’environnement du chantier, la qualité du sol et, bien entendu, la hauteur à laquelle doivent s’effectuer les travaux. Comme nous vous le présentions dans notre précèdent article, il existe plusieurs types de plateformes élévatrices qui se distinguent soit par la position de leur plateforme de travail, fixe ou mobile, soit par le système d’élévation qu’elles utilisent, vertical ou multidirectionnel. On peut donc classer les différentes nacelles dans les trois familles qui suivent :

  • 1re famille : il s’agit des nacelles dont le déplacement n’est autorisé que lorsque la plateforme de travail est en position repliée. Par conséquent, la position de l’engin reste fixe lors de son utilisation pour des travaux en hauteur, l’opérateur doit d’abord positionner son véhicule de façon adéquate pour accéder à la zone désirée.
  • 2e famille : cette catégorie regroupe toutes les nacelles sur porteur comme, par exemple, celles fixées sur un camion. La position de la nacelle n’est donc pas assurée depuis son châssis, mais par le véhicule qui la supporte.
  • 3e famille : ce sont ici toutes les nacelles qui autorisent leur déplacement en position de travail. L’opérateur peut ainsi circuler avec la nacelle pendant qu’il exécute des travaux en hauteur.

En outre, ces trois familles de plateformes élévatrices se divisent en deux sous-groupes par rapport à leur système d’élévation. On distingue donc dans le groupe 1 : toutes les nacelles à élévation verticale et dans le groupe 2 : toutes les nacelles à élévation multidirectionnelle. Ces deux groupes ne prennent pas en compte la manière de déplacer la nacelle élévatrice, seulement son dispositif d’élévation.

Connaissant maintenant ces différentes familles de nacelles, nous allons pouvoir nous intéresser aux différents types de CACES qui leur correspondent.

Les différents types de CACES pour nacelles élévatrices

Le CACES est devenu la norme pour assurer la formation à la conduite en sécurité des opérateurs qui sont amenés à manipuler des engins de chantier au cours de leur journée de travail. En effet, le CACES (qui signifie certificat d’aptitude à la conduite en sécurité) apporte un socle pratique et théorique solide et permet de connaître toutes les caractéristiques et les informations relatives à l’engin qui fait l’objet de la formation. Concernant les PEMP, une vigilance accrue est demandée aux opérateurs puisque, ne l’oublions pas, il s’agit ici de travailler en hauteur, avec les risques que cela comporte. Toutefois, l’utilisation de nacelles a permis de réduire le nombre d’accidents du travail puisque, grâce à elles et tant que le conducteur a bien été formé à la sécurité, il est aujourd’hui possible de travailler en hauteur avec une sécurité maximale.

Les 3 familles et les deux sous-groupes de nacelles ont donné naissance à plusieurs catégories de CACES nacelles différentes. Le CACES nacelle est appelé le CACES R 386 et il est divisé en quatre catégories :

Le CACES R 386 - 1A

La catégorie 1A regroupe les nacelles élévatrices qui restent fixes en position de travail et qui ne possèdent qu’un dispositif d’élévation vertical.

Ces véhicules viennent souvent remplacer l’utilisation d’une échelle, dont l’utilisation comme poste de travail est souvent jugée trop risquée. Ainsi, facile à déplacer et à déployer, ce type de nacelle est parfaitement approprié pour tous les petits travaux d’intérieur comme la maintenance ou bien la peinture.

Le CACES R 386 - 1B

La catégorie 1B concerne les nacelles élévatrices qui possèdent un mât articulé et qui reste fixe en position de travail. Ces nacelles sont donc équipées d'un système à élévation multidirectionnelle et permettent une plus large variété d’utilisation que celui de la catégorie 1A.

Plusieurs types de nacelles rassemblent ces critères, notamment les nacelles araignées, ou encore celles sur porteur.

Le CACES R 386 - 3A

Ce CACES regroupe des machines que l’on a l’habitude de voir évoluer dans le secteur du bâtiment et des travaux publics. Il s’agit des engins qui peuvent circuler en position de travail, mais dont le dispositif d’élévation est vertical. On les appelle généralement nacelles à ciseaux à cause de leur mécanisme dépliable faisant penser à des ciseaux.

Elles peuvent être autant utiles à l’intérieur qu’à l’extérieur et ne sont pas destinées à un type de travaux précis. Elles offrent un espace de travail confortable et une portance solide. Par conséquent, elles sont parfaites pour établir un poste de travail en étant équipées d’outils qui peuvent parfois être lourds.

Le CACES R 386 - 3B

La catégorie 3B rassemble toutes les nacelles à bras articulés (donc à élévation multidirectionnelle) et qui peuvent circuler même en position de travail. Les organes de conduite sont situés sur la plateforme de travail.

Ce sont les PEMP qui offrent le plus de liberté aux opérateurs qui les utilisent. On les rencontre très fréquemment dans le secteur du BTP, en extérieur, sur les chantiers de construction ou pour la maintenance de grands ouvrages et sur tous types de terrains. Grâce à leur grande portée, elles permettent d’accéder à des endroits qui sont impossibles à atteindre avec d’autres nacelles ou dispositifs.

Caractéristiques et contenus du CACES R 386

Toutes les catégories du CACES R 386 sont valables pendant 5 ans à partir de leur date d’obtention. En règle générale, la formation dure 3 jours pour les débutants et 2 jours pour les opérateurs les plus expérimentés comme pour ceux qui viennent pour le renouvellement de leur CACES. Par ailleurs, il faut savoir que ceux qui détiennent un CACES R 386 - 1B peuvent manipuler les engins de la catégorie 1A et ceux qui détiennent un CACES R 386 - 3B peuvent également conduire les machines de la catégorie 3A. Ainsi, en obtenant les CACES de catégorie 1B et 3B, vous pouvez prétendre à conduire toutes les plateformes élévatrices mobiles de personnel.

Pour passer le CACES, il existe quelques prérequis à connaître. Il faudra d’abord avoir un certificat médical attestant de votre aptitude à conduire un engin et à réaliser des travaux en hauteur, et avoir plus de 18 ans. Pour les catégories de PEMP pouvant évoluer sur les voies publiques, vous devrez aussi justifier d’un permis B.

Le contenu de base de la formation est le même que pour d’autres engins. Ceci est vrai en matière de réglementation applicable, de la sécurité au travail, ou encore du respect du Code de la route. Toutefois, chaque CACES est bel et bien différent et adapté à l’engin pour lequel vous souhaitez obtenir un certificat d’aptitude. Ainsi, le CACES R 386 propose des éléments et des connaissances théoriques et pratiques sur le levage de personne, le déplacement de la nacelle, sa capacité de portance, ou bien sur ses critères de stabilité. Chaque catégorie du CACES R 386 contient des spécificités propres à chaque type de nacelle, c’est pourquoi il est important de choisir la bonne catégorie par rapport au poste de travail que vous exercez au sein de l’entreprise.

Les entreprises du BTP ont régulièrement besoin de conducteur de nacelles. Ainsi, pour trouver un emploi au sein d’une de ces entreprises vous pouvez avoir recours à votre compte CPF ou en faire la demande auprès du Pôle emploi ou de votre Conseil régional. Pour les salariés désirant obtenir un CACES, il est possible de se rapprocher d’un organisme testeur certifié CACES et faire valoir son droit au CIF (Congé Individuel de Formation). Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez vous référer à notre article sur le CACES R 372m qui aborde les sujets du cadre réglementaire du CACES, des obligations légales et aussi de son financement.

 

 

Commentaires

L'actu en continu

Veuillez patienter...