Économie & Réglementation

Le marché du paysage en chiffres [Infographie]

14/09/2017 21:57:14
Économie & Réglementation

Les travaux d’aménagement paysager représentent plus de 5 milliards de CA réalisés par 28 600 entreprises. Zoom sur l’évolution de ce marché friand en matériels de terrassement.

Le marché du paysage en chiffres [Infographie]

 L'aménagement paysager en France est un des rares secteurs qui n'a pas subi l'austérité de la crise économique ces dix dernières années en ayant vu son nombre d'entreprises doublées pendant cette période. Toutefois, une étude de marché récente, réalisée pour l'Union Nationale des Entreprises du Paysage par l'institut I+C, nous démontre que la branche est peu à peu en train de se stabiliser. Après le boom de 2001 à 2011, l'évolution du secteur de l'aménagement paysager commence à ralentir sa cadence avec seulement 0.7% de création d'entreprises entre 2012 et 2014. Malgré tout, l'optimisme règne au sein des chefs d'entreprise, avec des investissements à la hauteur de 5.5% du chiffre d'affaires. Une démarche louable, qui est certainement à mettre en relation avec l'engouement relativement récent des français concernant l'environnement.

Le marché global du paysage

En 2015, le nombre d'entreprises dans le secteur de l'aménagement paysager en France est de 28 600 entreprises pour un total de 91 100. Le chiffre d'affaires s’élève à 5,34 milliards d'euros en 2014, une hausse de 1% en un an. Il est fortement concentré sur trois régions densément peuplées puisque l'Île-de-France, le Rhône-Alpes ainsi que la région PACA, produisent à elles seules 40% du chiffre d'affaires annuel.
Ce sont, sans surprise, les entreprises disposant des plus grands effectifs qui font la majeure partie du chiffre d'affaires. En effet, les entreprises de plus de 10 salariés à 50 et plus réalisent 60% du chiffre d'affaires, alors que ce sont les entreprises de 0 salarié (unipersonnelle) qui forment le gros du lot puisqu'elles représentent 63% des entreprises mais ne réalisent que 11% de ce dernier. Les plus grandes entreprises sont peu nombreuses, une centaine, mais elles apportent 12% du CA.

Les salariés et les chefs d'entreprises de l'aménagement paysager

Les salariés représentent 65 300 des actifs dont 7 300 femmes. Il s'agit d'une profession particulièrement exercée par des hommes de moins de 35 ans, cette tranche d'âge contient plus de 60 % des salariés du secteur. L'aménagement paysager a pérennisé beaucoup d'emploi et on peut le démontrer grâce aux chiffres qui suivent. 8 salariés sur 10 sont en CDI, les deux restant constituent, pour la moitié, des contrats d'apprentissage et pour l'autre, des saisonniers, des CDD (généralement pour cause de surcroît d'activité) et autres contrats de professionnalisation. La branche comprend des salariés qui ont tendance à se professionnaliser de plus en plus, plus 8.5% d'ouvriers diplômés d'un BAC ou d'un BEP en 4 ans, alors que la part des ouvriers sans aucune qualification chute de 23 à 19 % sur la même période.
La plupart des salariés de sexe masculin travaillent sur les chantiers alors que les femmes sont majoritaires dans le domaine administratif, par ailleurs, les femmes sont plus sujettes aux postes à temps partiel, 38% contre 8.5% chez les hommes.

Les chefs d'entreprises, quant à eux, sont principalement des hommes à 94.5%. Ils viennent majoritairement de la filière paysage puisque 80% d'entre eux sont titulaires d'un diplôme dans ce secteur. Ils font preuve d'un optimisme rassurant en ce qui concerne l'évolution des effectifs au sein de leurs entreprises. En effet, seulement 8% d'entre eux prévoient de réduire les effectifs alors que le double de chefs d'entreprise (16%) pense, au contraire, à embaucher.

Les principaux matériels utilisés dans l'aménagement paysager

  • Motoculteur : à ne pas confondre avec la motobineuse (de puissance moindre, elle repose sur des fraises et est utilisée sur de plus petites surfaces), le motoculteur est destiné au travail du sol, il permet de réaliser, sans avoir à fournir trop d'efforts, de multiples opérations en un seul passage : binage, sarclage, labour et émmiettage de la terre. Il est équipé de deux pneus qui permettent à l'engin de circuler et aussi d'avoir une bonne adhérence. Selon le modèle, le motoculteur est équipé d'un moteur relativement puissant, jusqu'à 8 ch.

 

  • Microtracteur : il est, comme son nom l'indique, un tracteur de taille réduite. Sa puissance peut aller de 16 à 40 ch selon les modèles. Il est utilisé afin de lui atteler divers instruments (semoir, gyrobroyeur, bennette, etc), notamment, pour les travaux de paysagisme et d'horticulture.

 

  • Tondeuse : elle peut être électrique, thermique ou à batterie. Elle est très efficace pour entretenir les pelouses des parcs et des jardins.

 

  • Epareuse : c'est l'engin que l'on voit souvent au bord des routes, faucher les herbes et les buissons, il est équipé d'un bras motorisé ainsi que d'un système de broyage. Il est aussi appelé débroussailleur hydraulique.

 

  • Broyeur à branches : il est l'outil idéal pour compacter les déchets de branches et autres déchets végétaux. En plus du compactage rapide, les déchets qui en résultent peuvent être facilement valorisés, en BRF (Bois Raméal Fragmenté) par exemple, ou encore en vue de confectionner un terreau horticole.

 

  • Broyeur à axe horizontal : cet instrument s'attelle à un tracteur afin de broyer les déchets et les résidus se trouvant au sol. Il en existe de plusieurs sortes, pour les cultures, pour le paysagisme ou encore pour la vigne.

 

  • Mini-pelle : elle sert à réaliser des excavations et des tranchées, son avantage est d'être beaucoup moins imposante qu'une pelleteuse, elle est donc privilégiée pour les petits travaux d'aménagement paysager.

 

  • Chargeuse : elle est très efficace pour déplacer des matériaux excavés sur tous les types de terrains. Elle est également utilisée pour charger les camions.

 

  • Tractopelle : c'est la version gros gabarit de la mini-pelle, il permet le même genre de travaux mais sur des surfaces plus importantes.

 

  • Camion-benne : il est muni d'une benne basculante afin d'assurer le transport des matériaux. En règle générale, c'est un système de vérin hydraulique qui assure le vidage du contenu de la benne.

 

 

 

 

Les dossiers

Commentaires

L'actu en continu

Veuillez patienter...